Mai 26

Chemin de croix, bol de riz

Nous avons interviewé Gautier, Yvan, Charles et Augustin des élèves de 6e4. Tous les quatre sont croyants et pratiquants. Ils vont à la messe tous les dimanches.Ils ont voulu participer d’eux-mêmes à ce chemin de croix, et ont apprécié de faire le tour de la ville en s’arrêtant à chaque station cela leur a permis de retracer le chemin de Jésus Christ. Le chemin de croix se déroulant en ville, des  passants ont pu choisir de s’intégrer dans le groupe de manière spontanée. Puis les élèves ont participé à la messe. Ils ont trouvé que toute la cérémonie était bien faite et bien expliquée.
Ils ont fini par tous se retrouver autour du bol de riz, où il y régnait une ambiance chaleureuse. Ils n’ont pas hésité à se confesser auprès des diacres présents.

Ils sont décidés à refaire ce chemin de croix l’année prochaine, et conseillent les élèves non croyants de participer à cet évènement, afin d’approcher la religion catholique. 

Mai 24

Rencontre avec Monseigneur Rivière †

Ce Lundi 19 mai, a eu lieu une visite de Monseigneur Rivière afin de bénir les nouveaux locaux mais également pour encourager « la joie de faire grandir les jeunes dans la liberté » selon ses propos. Nous lui avons demandé pourquoi il consacre sa vie à Dieu ce a quoi il nous a répondu qu’à l’âge de 10ans, il avait  éprouvé une grande joie en lui d’être chrétien ; à la suite il a décidé de devenir un homme de Dieu. Devenir évêque n’est pas un choix de sa part, l’ancien Pape Jean-Paul II en a décidé ainsi. Après une hésitation Monseigneur Rivière a décidé d’accepter ce rôle, il le pratique depuis maintenant 13 ans. Ce dernier a rencontré le Pape François plusieurs fois ; il le trouve humble de sa personne et très accessible au public (il n’est pas intimidant). Nous terminons sur une phrase qui nous a particulièrement marqués :  » Ni les enfants, ni les adultes ont la foi éternellement, c’est une petite flamme qui doit grandir en nous ».

BAFFROY Elisa & BLANC Claudia.

Mai 21

COLLEGE SAINT DOMINIQUE 1ère PLACE AU CONCOURS REGIONAL BATISSIEL

DSCN7174Vendredi 16 mai des élèves de 3e4, accompagnés de Monsieur Noël leur professeur de technologie, ont représenté leur classe au concours Batissiel à Dijon. Ce concours vise à développer l’intérêt des élèves pour le secteur de la construction et des travaux publics par une approche du monde professionnel à travers la découverte de réalisations techniques et des métiers du BTP. Toute la classe a travaillé sur le projet. Elle a fait le choix d’une construction en paille à murs porteurs et s’est intéressée à la gestion des énergies : thème de la maquette. Les élèves avaient des contraintes à respecter et des solutions techniques à développer. Il leur a fallu faire preuve de créativité mais aussi de maîtrise de l’expression orale et écrite. Ce travail s’est fait en collaboration avec des professionnels de la construction et un architecte. Nous remercions Mrs Gazelle, Boireau et Héritier du CAUE pour leurs conseils et aide technique.
La présentation du projet s’est fait devant des professionnels et des représentants de l’Education nationale. Les élèves ont du ensuite répondre aux questions du jury. Leur pertinence et leur réactivité leur a permis de se démarquer des autres collégiens. Maintenant ils vont devoir s’entraîner pour porter haut les couleurs de la Bourgogne, le 4 juin, à Paris !

Mai 19

Les 3èmes2 débarquent à Lyon !

Ce lundi 5 mai à 8h, les élèves de 3°2 sont partis à Lyon, accompagnés de Mme Million (professeur d’art), Mme Boulay (professeur de sport) & Mr Caster (Chef de choeur). Cette classe est mixte en ce sens qu’un certain nombre d’élèves sont maîtrisiens alors que d’autres non ; ils ont été regroupés sur un projet commun sur le thème de l’art et l’Opéra : ils ont donc visité l’Opéra de Lyon, le musée des Beaux Arts à titre d »introduction à l’art moderne. Cette visite a apporté aux élèves un approfondissement de leur culture générale mais aussi leur a donné de l’inspiration afin de préparer leurs futurs dossiers d’histoire des arts, première épreuve orale que tout collègien passe à la fin de 3ème, dans le cadre du brevet.

BLANC Claudia & BAFFROY Elisa.

Mai 18

Va-t’en-guerre

Depuis des années, un roi prépare son pays à la guerre. Il entraîne son armée. Il invente de nouvelles armes. Mais lui manquent les ennemis. Alors il cherche la bagarre. En vain. Et s’il s’envoyait une déclaration de guerre à lui-même ?
Titre : Va-t’en-guerre

Auteur : DEDIEU

Editeur : Seuil Jeunesse © 2012

Mai 18

Le don d’organes, il faut en parler !

Le lundi 5 Mai, nous avons assisté à une conférence sur le don d’organes présentée au 3°3 , afin de sensibiliser ces derniers sur cette problématique à l’aide d’un diaporama et d’un court-métrage. Cette présentation sera étendue à l’ensemble des 3èmes du collège.

Mr Ronnin a eu la chance de recevoir une greffe du cœur il y a 15 ans suite à des complications cardiaques. Il est maintenant président de l’association « FRANCE ADOT », et passe dans les collèges et les lycées pour nous sensibiliser et nous informer. Il a principalement donné aux élèves des outils de réflexion pour les aider à donner leur avis sur ce don, les démarches à suivre lorsqu’on reçoit ou que l’on donne, mais aussi les risques de cette opération. Mais ce dernier a beaucoup insisté sur le fait qu’en parler à ses proches est important, car donner ou non ses organes est une décision personnelle, qui ne répond qu’au choix de chacun. Aussi, pour faire baisser le nombre de familles refusant le prélèvement d’organes chez un proche décédé, il faut anticiper et donner son avis. Pour cela, il nous a informé de l’existence d’une carte de donneur pour dire OUI au don d’organe, ou au contraire la possibilité de s’inscrire sur le Registre National des refus, si on ne souhaite pas de prélèvement d’organes sur nous-même.
Quelques chiffres (de 2007) :
4 666 organes greffés
1 562 donneurs prélevés
13 081 patients en attente d’une greffe
227 malades sont morts, faute de greffe à temps. (Il est donc nécessaire de nous donner ce genre d’intervention, de façon à faire baisser ce chiffre et à nous faire prendre conscience de la gravité de cette situation).

Marine Cagnant
Noé De Candia