Oct 25

Sortie des 4e3 à Sennecey le Grand

le mardi 12 octobre, la classe de 4e3 est partie en journée de cohésion, avec Monsieur Noël et Madame Dutel. En arrivant sur place, les élèves ont rencontré Hugues et Nicolas, les animateurs des activités de la journée. Ils avaient expliqué les consignes qui étaient : faire attention à notre matériel, ne pas trop s’éloigner et répondre aux questions sur une feuille que l’on nous a donné avec une boussole et une carte. Durant le début de la matinée, les élèves ont eu le droit à quatre activités qui étaient :

– Tir à l’arc

– Jeu d’orientation (l’un avait les yeux bandés, l’autre le guidait par la voix)

– Jeu de mimes avec des expressions (comme « je donne ma langue au chat »)

– Jeu d’équilibre sur une corde.

Les activités ont commencé en fin de matinée pour durer toute la journée.

Au fil des activités, il fallait répondre à des questions comme « La mère de Vincent à trois fils, Dylan, Alexandre et … ? »

Il fallait aussi se repérer sur une carte et passer sur un filet tendu entre quatre arbres.  Puis tous les élèves sont allés déjeuner à côté d’une église sur des bancs ou dans l’herbe. Après le repas, les groupes ont eu quatre nouvelles activités  :

– Puzzle

– Jeu de pétanque (il fallait lancer un cercle)

– Jeu de mémoire (il fallait retenir des couleurs sur une carte puis les reproduire)

– Déguisement

Après ces activités, les groupes sont partis pour la suite de la journée en forêt, suivi d’un goûter puis du retour au collège.

Cordélia

Oct 18

Le « Goût » au Collège

PORTRAITDans le cadre de la semaine du goût (du 10 au 14 Octobre), les cinq classes de sixièmes ont rencontré trois agricultrices  de la FDSEA.

Eveline Perrousset (Laives)

Emilie Phillippon (Champagny sous Uxelles)

Hélène Dousset (Gergy)

 Tous les élèves de 6ème ont  assisté à la conférence. On leur à expliqué :

  • tous les produits issus de l’agriculture en Saône et Loire (escargots, vin, crémant, poulets, chapons, bœufs, moutons, fromages de chèvre, fruits rouges, légumes, céréales, sapins, œufs…) d’où le nom de petite France donné à notre département;
  • puis a abordé l’élevage bovin (gestation de 9 mois, vêlages, veau mâle de 10 mois = broutard, veau femelle de 10 mois = laitonne, génisse (femelle environ 18ms sans veau) vaches… ; les veaux mâles sont vendus 0 l’Italie et au Maghreb alors que les femelles sont soit gardées pour devenir vache et se reproduire soit pour nous nourrir).

Les 6èmes 3

 

 

 

 

 

 

Oct 18

Les délégués en ACTION !

Comme chaque année  a eu lieu  les élections des délégués dans chaque classe. Pour la plupart des élèves, un délégué est l’intermédiaire entre les professeurs et les élèves, il doit faire en sorte que l’ambiance de la classe soit bonne et calme, aider ceux qui en ont besoin, et représenter les élèves au conseil de classe.

L’élection des délégués s’opère au terme d’une campagne menée par les élèves volontaires pour cette fonction. Pour être élus, ils doivent recueillir une majorité de voix  dans la classe.
Chaque élève, vote anonymement pour un binôme choisi, à savoir un délégué et un suppléant. A l’issue de cette élection, les avis divergent : si c’est une joie d’être élu et de pouvoir représenter la classe pour certains, pour d’autres la déception de ne pas être élus est présente. « Même si on est content pour les autres, le principal est de participer »,  rajoutent-t-ils très fairplay !

Charlotte et Annaléa  3°2

Oct 17

Soyons de bons citoyens !

Tous les mardis à 13h40 en salle informatique, se déroule le club citoyen animé par Mme Lemaignen, professeure d’histoire géographie et d’enseignement moral et civique au collège Saint Dominique à Chalon sur Saône.
 

J’ai interviewé Mme Lemaignen le mardi  04 octobre.

Ségolène :  »  Qu’est- ce- qui vous a poussé à animer cet atelier ?

Mme L : Cet atelier a différentes finalités. Je dirai qu’il a trois objectifs principaux : soutenir la campagne contre le harcèlement, sensibiliser les jeunes  aux situations difficiles qui existent dans le monde, donner des pistes pour que plus tard ces élèves puissent aller aider les plus faibles. Je pense que la paix se construit d’abord autour de nous, dans notre collège.

S :  Sur quels niveaux, proposez- vous cet atelier ?

Mme L : Je propose cet atelier à tous les niveaux du collège.

S : quels projets souhaitez-vous organiser ?

Mme L : Je répondrai en donnant deux grands axes d’orientation : d’une part s’informer sur l’actualité dans le monde, d’autre part communiquer avec les associations du collège.

S : quelle est la définition de « citoyens » ?

Mme L : Un citoyen a des droits et des devoirs dans le cadre français.

S : Comment souhaitez-vous faire passer cette notion au club citoyen ?

Mme L : En apprenant aux élèves à faire attention aux autres et à faire passer des messages de solidarité à travers les travaux que nous allons effectuer.

S : Selon vous, qu’est-ce-que la solidarité ?

Mme L : Pour moi, la solidarité est le fait d’aider les personnes en difficultés, faire partie d’une association, entretenir le contact des autres. Mais avant toute chose, il faut déjà que l’on sache et que l’on découvre les situations dans le monde.

S :  Dans la vie actuelle, d’après vous, avons-nous encore cette valeur de solidarité ?

Mme L : Oui, grâce aux associations, aux actions du collège, aux groupes de musique, aux multiples initiatives auprès des jeunes. Les films positifs sont également très importants. Et puis aussi, évidemment, le club citoyen ! 🙂

S : Qu’est-ce-que cet atelier vous apporte ?

Mme L : Plein de choses !! J’aime faire réfléchir les élèves à ce que peut être un monde meilleur. J’aime créer, faire un travail collaboratif.

Ségolène VINCENT, 3°2

 

 

 

 

 

Oct 16

Barnabé ou la vie en l’air

Roman

Barnabé n’est pas comme les autres : il flotte dans les airs, la gravité n’a aucune prise sur lui. Malheureusement pour lui, ses parents ne sont pas du tout ouverts d’esprit et ne désirent qu’une chose : que tout soit « normal ». La cohabitation va être tendue pendant 8 ans jusqu’à ce jour tragique où ils l’abandonnent. Barnabé va vivre malgré lui de nombreuses aventures et rencontrer sur son chemin de retour des gens formidables qui ont été, eux aussi, rejetés car ils étaient, pour des tas de raisons, « différents ».
Un conte à la fois drôle et sensible sur le thème de la différence.

John BOYNE

Editions Gallimard

A partir de la 6e

Oct 14

Journée d’intégration de la Maîtrise

Le vendredi 7 octobre 2016, les maîtrisiens et les pré-maîtrisiens se sont retrouvés au château de la Ferté pour souder le groupe de chanteur et pour un shooting photos ! La journée a été particulièrement remplie par un certain nombre d’activités.

En effet dans la matinée, Une session jeux a été proposée : tir à la corde, course de sacs, mini golf, provoquant rires et chansons ! Les élèves ont ensuite déjeuné sur place avant de réaliser les photographies qui vont servir pour le calendrier. Pendant les moments de pause, nous avons pu recueillir quelques impressions de divers élèves.

« Mon frère a commencé la Maîtrise et j’aime beaucoup chanter. C’est ce qui m’a donné envie de faire de même », nous a confié un pré-maîtrisien en classe de Ce2.

« Je me suis sentie très vite intégrée dans le groupe de la maîtrise, car l’ambiance est conviviale et agréable. Je faisais partie de la pré-maîtrise et je connaissais déjà des gens, cela est très plaisant d’en rencontrer d’autres. Les répétitions me plaisent énormément… » a déclaré une maîtrisienne de 6ème.

Cette année plus de 90 élèves ont intégré la Maîtrise et en sont heureux !!

 

Marie-Mathilde et Sarah 3è2, Robin et Anaia 5è2.

Oct 14

Sortie bowling et soirée Halloween

Mercredi 12/10 à 16h00 8 internes se sont rendus au bowling de Chalon accompagnés de Magali (surveillante).

Noelia, Clara, Axel, Arsène, Pauline et Swann du collège Saint Dominique étaient présents et pour le collège du devoir, Anthony et Emmanuel. Magali avait réservé deux pistes et les élèves ont donc fait deux équipes.

La première avec : Noelia, Clara, Pauline et Anthony et la deuxième équipe avec : Axel, Swann, Emmanuel, Arsène et Magali.

A la fin de la partie pour la première équipe Clara a gagné devant Noelia et pour la deuxième équipe Magali a gagné avec un score de 118 points et en  réussissant deux strikes à la suite, Swan a terminé deuxième.

Après le bowling les élèves sont retournés à l’internat pour faire une séance d’étude qui s’est déroulée exceptionnellement  dans la salle du foyer des collégiens.

A 18h30 les élèves sont montés se changer et se maquiller pour la soirée Halloween. A 19h00 repas pour tous les internes et à la fin du repas nous avons fêté les anniversaires des élèves nés au mois de septembre et d’octobre.

Une fois le repas terminé tous les internes sont allés au foyer des collégiens pour l’élection des plus beaux déguisements. Le jury composé de madame Paulo, Jean François Lude et Claudine Blond ont désigné :

Le premier prix pour Caroline une lycéenne qui a gagné une place de cinéma.

La deuxième place pour Mélina encore une élève du lycée qui a gagné un repas au Mac Do.

La troisième place pour Swann élève collégien qui a gagné une grosse boîte de bonbons.

Et en dernier ex-aequo Lucas, Alexis, Nina du lycée qui se sont partagé une boite de bonbons à eux trois.

Après la remise des prix les lycéens sont restés au foyer des collégiens pour un Blind test spécial films d’horreurs suivi d’une soirée dansante.  Les collégiens sont montés au foyer des lycéens regarder un DVD Hugo Cabret.

Tout le monde était ravi de cette soirée qui a permis de resserrer les liens entre collégiens et lycéens.

Merci à Isabel Paulo pour l’organisation de cette soirée, à Mélina et aux filles de BTS qui ont décoré la salle, préparé le jeu et maquillé les élèves.

Merci aux surveillant Claudine, Magali, Jean François, à monsieur Dubuis d’être passé et à la société Elior pour le repas et les gâteaux d’anniversaires.

Bonnes vacances à tous et à bientôt.

Oct 13

Un journaliste à St do

DSCN7592C’est le vendredi 30 septembre 2016 que le journaliste indépendant Joël BENOIT nous a présenté son fabuleux métier. Nous étions une soixantaine de quatrièmes à écouter son témoignage, qui servait à clôturer l’initiation à la presse dispensée en ce début d’année par nos professeurs de français et de documentation.

Joël BENOIT, de son pseudonyme Léon LA-PLUME débuta dans la radio avant d’être animateur et responsable d’un journal quotidien.  Ensuite il est parti plusieurs fois sillonner  les continents en tant que journaliste indépendant et est allé en Chine pour filmer des reportages culturels dans une région où les occidentaux ne s’aventuraient pas ; « les gens du coin venaient toucher mon nez car ils trouvaient qu’il était trop long » raconte-t-il en souriant.

Pour répondre à la question d’un de nos camarades, un journaliste gagne entre 1200 et 2500 euros par mois voire plus nous a-t-il révélé mais cela dépend de son expérience. Pour être journaliste, il faut obligatoirement parler anglais. Les qualités sont qu’il faut être honnête, curieux, respectueux et éprouver de l’empathie car cela permet aux personnes  de se sentir moins mal à l’aise face aux questions que l’on peut leur poser !

Le métier est en pleine évolution. Ainsi la notion de scoop n’existe plus car il y a une diffusion continue de l’information et si les réseaux sociaux sont un outil efficace pour avoir accès à l’information, ils sont également un facteur de stress supplémentaire pour tout bon journaliste qui veut respecter le code déontologique de la profession, et notamment vérifier les sources et l’authenticité du fait avant toute publication. Le témoignage de Joël BENOIT était très pertinent et complet si bien que l’une de nos camarades a déclaré à la fin de la séance :  » je pense que cette intervention a bien finalisé la thématique vue en français, cela nous a permis de comprendre la vie d’un journaliste au quotidien. »

 

SCHENKER Rayan 4°4

Oct 12

Les 6èmes dans la Vallée des Vaux

Lundi 3 octobre et mercredi 5 octobre les cinq classes de 6èmes ce sont rendues dans la Vallée des Vaux, dans le cadre du cours de Science et Vie de la terre.

Les objectifs  de cette sortie pédagogique étaient :

– Faire une lecture de paysage (relief : colline, plateau, falaise, vallée ; végétation : bosquet, foret ; et activités humaines : vignes maisons, bâtiments)

– Répertorier les êtres vivants rencontrés (châtaignier, escargot de bourgogne, araignée loup, chêne sessile, limace arion …)

– Faire des mesures de 3 paramètres : température, humidité et luminosité (les élèves connaissent le nom des appareils de mesure et les unités : thermomètre en °C, hygromètre en % et luxmètre en lux)

 Les élèves avaient une fiches à remplir tout au long de cette matinée. En voici un extrait.

De Mellecey au Montabon,
En traversant les villages de Saint jean de Vaux et Saint Mard de Vaux, observer les anciennes maisons et les murs.
a) Quels matériaux sont utilisés pour la construction de certaines maisons et les vieux murs ?
 b) Quelle est la couleur des murs des vieilles maisons de Saint Jean de Vaux ?
c) Quelle est la couleur des murs des vieilles maisons de Saint Mard de Vaux ?
 d) Pourquoi  y a t-il une différence ? »

« Une très bonne matinée, j’ai appris comment reconnaître les arbres par leurs feuilles, et nous avons pris en photo une grenouille » Léa 6ème3

Pour Fanny (6ème3) « on s’est bien amusé, j’ai découvert les carrières, à quoi cela servait , je n’en avait jamais vu » et quant à Noam  » moi je connaissais le lieu mais là,  je l’ai découvert d’une autre façon »

La classe de 6è2

Oct 10

L’Apache aux yeux bleus

Herman, 11 ans, alias « tête de pioche », vit près du village de Squaw Creek, Texas. La maison est entourée de champs de blé. Il n’est pas recommandé de s’éloigner au-delà tout seul. Nous sommes en 1870. La rumeur dit que les Apaches rodent dans le coin. Mais Herman est têtu : parce qu’un corbeau mange le blé en herbe, il décide d’aller le « scrabouiller ». S’en fiche des Apaches. Jusqu’au moment où il entend dans son dos le galop d’un cheval. Des hommes aux visages peints d’une bande blanche et aux cheveux longs lui sautent dessus. Sa vie va changer à tout jamais. Il est enlevé, devient d’abord l’esclave des Apaches puis découvre qu’il est en fait le cadeau offert à la femme du chef de clan… Il est adopté par la tribu des Mescaleros, après avoir réussi avec brio le test de bravoure. Herman devient En Da, le « garçon blanc » apache. Chiwat devient son ami et frère. Pourtant…

Christel MOUCHARD

Flammarion

Roman tiré d’une histoire vraie

A partir de la 5e