Juin 03

Traqués sur la lande

Août 1934, Belle-Ile-en-Mer. Au bagne d’adolescents, un surveillant frappe trop fort. L’émeute éclate. Une centaine de garçons réussissent à fuir et gagnent la lande. Gab les yeux gris, le Râleur et quelques autres tentent de trouver des vêtements et un abri sûr pour échapper à la traque. Mais où chercher de l’aide ? Bientôt Gab croise la route d’Aël, qui connaît le coin comme sa poche et tente aussi d’échapper au destin que l’on a tracé pour elle.

Inspirée de faits réels, une fiction proche du documentaire.

Auteur : Jean-Christophe TIXIER                                 
Editeur : Rageot
Roman
A partir de la 5e
Thèmes : histoire vraie / orphelin / évasion / maltraitance
Mai 28

Saint Dominique en première place au CNRD.

Quatre troisièmes volontaires ont décidé de participer au CNRD. Ils sont arrivés 1ers au niveau académique à ce concours dont, cette année, le thème était « Répressions et déportation en Europe et en France 1939-1945 »

Nos finalistes


Depuis deux ans, l’activité sur la résistance animée tous les lundi entre midi et deux pendant une heure par Mme WON-FAH-HIN, prépare les élèves volontaires, au Concours National de la Résistance et de la Déportation.

Pierre, portant le même prénom que son grand-père ancien déporté résistant, a embarqué ses amis : Tom, Vianney et Lambert dans cette activité afin d’honorer la mémoire de son aïeul.

Pour arriver au premier niveau académique, ils ont produit un jeu de plateau « très concret et assez original » d’après leurs propos, composé 126 questions en rapport avec le thème de cette année. Résist game a donc vu le jour au terme de cette année de travail

Une première remise de prix a eu lieu le lundi 20 Mai dans la ville de Dijon et une deuxième est prévue le 2 Juin à Mâcon pour le niveau départemental. Les résultats, au niveau national, seront communiqués à la rentrée scolaire. Ils ont déjà gagné un bon de 50€ à partager entre eux ainsi qu’un diplôme.

Même si cet atelier ne les aidera sûrement pas pour leur avenir, les connaissances acquises renforceront leur culture civique. Enfin, la préparation au concours les a aidé pour l’assimilation des cours d’histoire tout au long de leur année scolaire.

Auxanne et Lola

Mai 27

Le Daily Star

Lucky Luke fait la rencontre de Horace P. Greely. Ce jeune homme est un journaliste de talent qui a décidé de partir dans l’Ouest fonder son propre journal, le Daily Star.
Avec sa presse, une Washington impériale n°3 offerte par ses parents, Horace sillonne l’Ouest américain pour vendre son journal. Il se fait expulser de plusieurs villes parce que la vérité n’est pas toujours bonne à écrire.
Les détails amusants fourmillent dans cet épisode. Le personnage de Greely est vraiment truculent. Ainsi, enfant naturellement doué à l’école pour la rédaction, Horace vendait déjà ses copies en cour de récréation ! Si Lucky Luke tire plus vite que son ombre, Horace lui, donne les nouvelles quasiment en temps réel !

                 Auteur : MORRIS
Editeur : Lucky Comics
Bande Dessinée
A partir de la 6e
Thèmes : humour / presse
Mai 23

« Les guerres des mondes » au Studio 70.

« Les guerres des mondes » à été interprété par les élèves du collège Saint Dominique, au Studio 70, le 17 Mai, auprès des 3èmes en après-midi et des parents en soirée. Vingt scènettes ont été présenté. Les élèves étaient encadrés par Mme Ancelot (professeur de français) et Jérémie Perrin (professeur de théâtre et metteur en scène).

L’atelier théâtre a choisi d’appeler cette pièce « Les guerres des mondes » pour faire comprendre que le risque du racisme est toujours possible à l’échelle d’un pays, même éduqué et sensible, si les dirigeants mettent en place des stratégies de manipulation et de propagande.

Les textes des personnages ont été extraits d’œuvres parlant de le Seconde guerre mondiale, mais aussi de textes philosophiques et de science fiction :

  • Grande peur et misère du 3ème Reich de Bertolt Brecht
  • Rhinocéros de Eugène Lonesco
  • La résistible ascension d’Arturo Ui de Bertolt Brecht
  • La métaphore de la grenouille de Olivier Clerc
  • Le monologue du juif dans Le marchand de Venise de William Shakespeare
  • Père et fils au sujet de la guerre de Karl Valentin
  • Le meilleur des mondes de Aldous Huxley.

Certaines scènes jouées montrent aussi l’ambiance de peur et de suspicion, la discrimination discrète puis violente qui régnait en ce temps-là lors de l’arrivée au pouvoir d’Hitler.

La troupe au complet

SAHAR Sidra JACQUARD Nathan

Mai 20

Ma folle semaine avec Tess

Samuel, 10 ans, arrive sur l’île de Texel aux Pays-Bas, pour y passer une semaine en famille avec ses parents et son frère Jo.
Dès le début du séjour, Jo fait une chute dans un trou sur la plage, il faut donc aller d’urgence au centre médical de l’île. Pour tromper l’ennui de l’attente, Samuel se balade aux alentours, et tombe rapidement sur Tess, une grande fille qui lui demande de but en blanc s’il sait danser ou faire de l’ébénisterie ! Quelle bizarrerie !
Mais Tess, qui est très grande mais n’a que 11 ans, prend rapidement la direction des opérations et emmène Samuel dans ses aventures, lui qui a justement bien envie de fuir une maman souvent malade, un père duquel il s’est éloigné, un frère avec qui il est souvent en conflit.

Ma folle semaine avec Tess   
Auteur : Anna VOLTZ
Editeur : Bayard Jeunesse
Roman
A partir de la 6e
Thèmes : famille / amitié
Mai 13

Le goût sucré de la peur

Ni douillette, ni chochotte, Louise harcèle son frère Joseph et sa bande jusqu’à ce qu’ils acceptent de l’emmener dans leur dangereuse expédition. Car quoi de plus délicieux, à dix ans, que le goût sucré de la peur ? La voilà ainsi embarquée vers le jardin de « l’Ortie » : une vieille dame dont l’attitude étrange et la maison sinistre terrorisent les enfants. Visage masqué et cœur battant, la bande se régale des fraises juteuses du potager.
Pourtant, Louise n’est pas très à l’aise. Et si cette dame n’était pas la sorcière que chacun croit ?

Auteur : Alexandre CHARDIN
Editeur : Magnard Jeunesse
Roman
A partir de la 6e
Thèmes : relation adulte-enfant / amitié
Mai 06

Les secrets du Lac Blanc

Parce que sa mère, Lo Brunoy, auteure de polars, a besoin de calme pour terminer son dernier roman, Mélie part avec elle au refuge du Lac Blanc situé dans le massif des Aiguilles Rouges, au-dessus de Chamonix. Le gardien de ce refuge est Pétrus, un ami de jeunesse de Lo. Mélie découvre auprès de lui un monde qu’elle ne connaissait pas : celui de la montagne. Mais elle est aussi intriguée : pourquoi sa mère ne lui a-t-elle jamais parlé de Pétrus et de sa jeunesse ? Quel secret cache son silence ?

Auteur : Roselyne BERTIN
Editeur : Oskar éditeur.          
Collection : La vie
Roman
A partir de la 5e
Thèmes : montagne / secret de famille
Avr 14

Un journaliste au CDI

Le 11 avril 2019, M. Grégory Jacob journaliste au journal de Saône et Loire numéro 106-803 est intervenu au C.D.I pendant une heure avec la classe de 6°5.

Cela fait quinze ans que M. Jacob est journaliste. Il a expliqué son métier, il travaille au Journal de Saône et Loire, ils sont 7 journalistes et cinquante envoyés spéciaux. Il travaille sept jours sur sept et couvre 50 communes. L’intervention a porté plus particulièrement sur la source journalistique. Cette dernière permet d’avoir des informations pour écrire l’article, la plus importante en France est l’AFP (Agence France Presse).

M. Jacob peut protéger ses sources :  » une personne qui me téléphone pour me dire que son voisin a mis le feu dans sa poubelle, je vais vérifier l’information sans divulguer ma source ». L’article le plus important qu’il a traité portait sur une grande surface industrielle qui polluait le sol.

Si un évènement important se produit comme la visite de M. Macron en Auvergne, il peut couvrir l’évènement. Pour écrire un article de quatre pages, il faut environ 11 heures de travail. « Etre journaliste doit-être un métier passionnant » aux dire de Milo et Aurélien.

Une rencontre riche qui venait compléter le cours sur les médias. M. Jacob a rencontré les classes de 6ème4 et 6ème5, et rencontrera à la rentrée la classe de 6ème3.

Milo C. et Aurélien C.




Avr 06

Du haut de mon cerisier

Comme les enfants de son âge, Mafalda va à l’école, joue avec son chat, fait des listes. Mais elle est très isolée du fait d’une grave maladie des yeux qui va la laisser prochainement dans le noir. L’entourage oublie trop souvent le brouillard qui l’affecte mais dont elle parle secrètement à Cosimo, le héros du Baron perché que lui lit son père le soir. Heureusement deux personnes l’entourent : Filipo, le petit voyou musicien et Estella, la gardienne roumaine de l’école qui lui conseille de « trouver sa rose ». Mafalda évalue chaque matin à quelle distance elle perçoit le cerisier de la cour dans lequel elle compte s’installer le jour où elle aura totalement perdu la vue. En attendant, il lui faut apprivoiser son handicap et trouver de nouveaux repères.

Auteur : Paola PERETTI
Editeur : Gallimard
Roman
A partir de la 4e
Thèmes : Amitié / arbre / handicap
Avr 01

CITOYENS NUMERIQUES RESPONSABLES ?

Sommes-nous conscients de la puissance d’un « partage » sur les réseaux ?

Le 19 mars 2019 Madame BOLDRINI a organisé un débat sur les réseaux sociaux pendant une heure de français au CDI. Cette démarche a permis à la classe des 3º1 d’apprendre de nombreuses choses et surtout à prendre conscience de la puissance d’un réseau social.

En ouverture de ce débat Madame BOLDRINI a demandé quels étaient les réseaux sociaux les plus utilisés quotidiennement. La majorité de la classe a surtout Instagram et Snapchat. Ce sont des réseaux très fréquentés par la jeunesse actuelle car beaucoup de différentes choses tournent comme des contenus drôles, les histoires des proches, des « news » ou même des contenus pour sensibiliser les utilisateurs. La plupart du temps ces deux réseaux sociaux sont utilisés pour avoir des conversations avec des amis.

Zone de Texte: « Snapchat et Instagram sont les plus utilisés par les jeunes »

 

  Après avoir caractérisé ces deux réseaux nous avons échangé sur nos « likes » et nos « partages » de contenu car en effet beaucoup d’utilisateurs « like » des contenus sans forcément savoir pourquoi, ni même savoir d’où vient l’information. Cela est d’autant plus grave lorsque l’on « partage » car c’est alors un choix personnel qui nous engage entièrement. En faisant cela les utilisateurs n’ont pas forcément conscience que c’est réellement leur opinion qu’ils affichent.

Prenons l’exemple du terrible attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande qui a fait malheureusement une cinquantaine de morts.

Le terroriste qui avait 28 ans maîtrisait parfaitement la technologie et les codes de la vera-lite. Il était équipé d’une caméra qui a pu transcrire la tuerie en direct sur Facebook et sur d’autres réseaux. La vidéo a été partagée à une vitesse phénoménale. Facebook parlait d’avoir du supprimer plus d’un million et demi de vidéos en 24h et encore plus extravagant pour YouTube qui disait que, après quelques heures de la diffusion en direct, la copie de la vidéo se serait chargée toutes les « une » seconde, sans parler des autres plateformes. Le but de ce terroriste était de transformer ses meurtres en page de pub et d’avoir le plus d’échos possibles à son action. Ce qui a été le cas.

Certes les plateformes des réseauxZone de Texte: Complice de l’apologie du terrorisme en un « clic » auraient pu réagir plus vite pour les supprimer mais le mal était déjà fait.

C’est aux utilisateurs avant tout que revient la responsabilité de leur partage. Comme on a pu le dire avant, le « partage » est un choix personnel. Ici, en « partageant » une telle horreur, les utilisateurs ont montré qu’ils n’avaient non seulement pas conscience de la responsabilité et du poids de leur « clic » mais surtout qu’ils se rendaient ainsi complice de l’apologie du terrorisme.

Alors soyons vigilants. Chaque action sur les réseaux nous engage entièrement. Chaque clic représente notre empreinte numérique et sera toujours traçable. C’est pourquoi il faut être conscient et responsable de nos actes sur Internet.

Thibault LEMAIGNEN