Déc 02

Dix jours sans écrans

Les personnages sont plongés dans une aventure pendant 10 jours. Il s’agît d’un défi qui a été lancé par Madame Guégan, la maîtresse aux élèves de CM2. Pour relever ce dernier, il faut ne pas utiliser les écrans pendant 10 jours. (pas de télé, pas de tablette, pas de console …). Tous les enfants sont mis à l’épreuve, y compris Paul, Gordon, Paloma et Anouk. Deux camps s’opposent ; ceux qui savent se passer des écrans et les autres. Les parents d’élèves aussi jouent le jeu en menant des ateliers le soir après la classe.

C’est la misère pour Gordon car la télévision est indispensable pour sa famille.

Auteur : Sophie RIGAL-GOULARD
Editeur : Rageot

Roman 

A partir de la 6e

Thèmes : humour / écran / défi / école /

Du même auteur, également disponible au CDI :

15 jours sans réseau
Nov 30

L’exposition sur les femmes au CDI

L’exposition » Femme la moitié du monde » s’est terminée jeudi . Elle était adressée à toutes les classes du collège et avait pour but de montrer l’histoire des femmes dans différentes cultures (chinoise, spartiate, égyptienne…).

Elle se composait de quatre grandes parties couvrant les domaines scientifiques, historiques, sociologiques, notamment en abordant dans ce domaine la question du harcèlement et de l’égalité à travers le monde. L’exposition était très qualitative et très enrichissante dans plusieurs matières comme la SVT ou encore l’histoire, permettant à chaque professeur voulant l’exploiter d’y trouver son compte. Monsieur DURY professeur d’histoire déclare  » qu’elle est très bien faite, que le thème est important et elle peut intéresser tous les niveaux de classes et toutes les matières ». Malgré le cout de la location qui s’est élevé à 480 euros pour l’établissement, Madame GUYON professeur documentaliste n’a pas hésité à la proposer à l’ensemble des élèves du CM2 à la 3e soit un total de 543 élèves. En effet elle estime qu’il est important de sensibiliser les jeunes aux statuts de la femme dans la société et de montrer les progrès qu’il reste encore à faire en ce domaine.

Landry et Matisse

Nov 19

Jours de soleil

Les touristes occidentaux vont chercher le soleil en avion. Combien d’entre eux quitteront le bord des piscines ?

A l’extérieur de l’hôtel, ils pourraient croiser :

  • Une jeune fille mariée de force à un vieillard ;
  • Un balayeur de plage sans indemnité ;
  • Un écrivain public que l’informatique met au chômage ;
  • Un jeune qui  rêve d’être pizzaïolo sur sa petite île.

Les cinq nouvelles sont courtes, le style concis. Et le fond, inspiré de faits réels, ouvre les yeux sur l’envers du décor.

Auteur : Claire MAZARD
Editeur : Le Muscadier Collection : Rester Vivant

Nouvelles
Passerelle  3e / Lycée

Thèmes : tourisme / vie quotidienne / mariage forcé / condition féminine
Nov 16

« La moitié du monde » au CDI

Pendant trois semaines, du 17 novembre jusqu’au 3  décembre 2018, l’exposition « Femme la moitié du monde », réalisée par l’équipe de Créa Diffusion, se tiendra au CDI du collège Saint Dominique à Chalon sur Saône.

De nos jours, les femmes sont souvent discriminées que ce soit dans la rue, au travail ou dans n’importe quel lieu public. À quand l’égalité femmes-hommes ?

Cette question est aujourd’hui encore un véritable débat de société en France mais pas seulement. L’exposition « Femme, la moitié du monde » nous montre l’inégalité des femmes et des hommes à travers le monde. Les inégalités mènent souvent à la violence physique et/ou verbale. Dès la naissance, les femmes sont menacées, sont en danger de mort ou alors deviennent esclaves. Par le passé (dans les années 70 par exemple), il y a eu de grandes avancées mais les mentalités évoluent très lentement et finalement les inégalités demeurent. Les hommes sont encore à tous les postes de responsabilité : politique, entreprises…

 

Les panneaux affichés dans l’exposition sont faits pour tout le monde, il n’y a pas d’âge pour s’informer. Les affiches parlent de tout ce que subissent les femmes. On y voit notamment les différences physiques, le harcèlement ou l’école pour filles. L’exposition, qui retrace l’histoire et l’évolution des droits, est organisée en 35 panneaux, 21 résumés pour enfants et 2 films pour montrer la condition de la femme en France et dans le monde. Il existe aussi des jeux pédagogiques, des quiz sur internet et des documents d’animation. Tous les supports sont bons pour ouvrir les consciences et se poser des questions.

Eglantine Guichard, Zoé Dekeukelaere-Verbecque et Léonie Chassigneux 4°

Nov 16

Première guerre mondiale : Souvenons-nous

Pour commémorer le centenaire de la fin de la grande guerre, les élèves des classes de 3e2 et 3e4 se sont mis dans la peau des soldats de la grande guerre en écrivant des lettres inspirés de vraies lettres pour les exposer au CDI.

A l’occasion du centenaire de l’armistice, la documentaliste a mis en place une exposition sur le thème  « Père, mère, enfant, en 1914-1918 » prêté  par Le musée Historial de la Grande Guerre qui est partenaire. L’objectif était de rappeler à notre mémoire cette effroyable guerre et mettre en valeur le travail des élèves des classes de 3ème2 et 3ème4, soit l’écriture de lettres fictives dignes de la grande guerre et de ses souffrances.

Depuis le début de cette année, les 3ème 2 et 3ème4 ont étudié la guerre mondiale 14-18 dans diverses matières. Aborder ce sujet dans toutes les matières est une première car cette année est l’année de la commémoration du 100ème anniversaire de cette guerre fratricide.

L’ensemble des travaux a été exposé le 10 novembre à l’église Saint-Pierre lors du concert des Maîtrisiens accompagnés par l’orchestre allemand de Dunningen.

  • En Français, les élèves ont étudié des poèmes ainsi que des lettres écrits par des poilus pour dénoncer l’horreur des tranchées. A leurs tours, les élèves ont fait l’exercice de se mettre à leur place et de rédiger une lettre d’adieu adressée à leurs familles proches. Il eut fallu pour cela utiliser un support cohérent, original et en rapport avec la période. Nos élèves ont fourmillé d’idées : une bouteille, une chaussure, une écorce de bois….
  • En histoire, les élèves non-maîtrisiens ont réalisé des panneaux sur des thèmes précis. Les gueules cassées, l’arrière du front…
  • Les maitrisiens, quant à eux ont participé non seulement par leur écriture mais aussi  par leur voix accompagné par l’orchestre à corde de l’école de musique de Dunningen en Allemagne invité  à venir partager ce moment de fraternité avec eux. Un oratorio a été présenté en concert le 10 novembre, intitulé « L’homme qui titubait dans la guerre ». Des solistes professionnels étaient présents, de jeunes violonistes de 6 ans ont fait des solos. Tout le monde y a mis de son cœur et de son énergie pour faire de cette commémoration on seulement un moment unique remplit d’émotion.

Anaia  et Alexis

Ce fut un moment d’une grande intensité que ce concert donné par la Maîtrise Saint-Charles de Chalon et l’orchestre de l’école de musique de Dunningen, en particulier pour l’interprétation de l’oratorio « 1918, l’Homme qui titubait dans la guerre… »

Une œuvre exceptionnelle interprétée avec grand talent par tous ces jeunes réunis…

Merci aux enfants pour cette belle soirée, aux parents d’élèves pour leur aide, nombreux accompagnateurs, à Thibautl Casters et à madame Paulo.

Samedi prochain les élèves seront en concert à Saint Germain du bois à l’église à 20h00  un concert pour la paix au profit du secours catholique.

Une exposition et un concert  apprécié par les élèves du collège.

Magali

Nov 11

Six contre un

Chaque jour, Ludo est bousculé, moqué, humilié par six garçons de son collège.Chaque jour, il encaisse. Les intimidations, la peur, et même les coups.Jusqu’où iront-ils ? Jusqu’à quand Ludo tiendra-t-il ? Où sera l’issue ?

Et si elle se trouvait justement là où Ludo n’a plus l’idée d’aller la chercher : dans le soutien bienveillant de ses proches ? Même si la route est longue, la vie a parfois plus d’imagination et de souffle que prévu.

Auteur : Cécile ALIX
Editeur : Magnard jeunesse
Collection : Presto

Roman

A partir de la 6e

Thèmes : harcèlement / collège
Nov 06

La famille dans la grande guerre

 » Père, mère, enfant : la famille dans la grande guerre  » voici une exposition proposée au CDI du mercredi 7 novembre au jeudi 15 novembre. Cette exposition a été prêté par l’Historial de la grande guerre. Et n’oubliez pas le concert le la Maîtrise  » ORATORIO 1918″ à l’église Saint Pierre, le samedi 10 novembre à 20h accompagné par l’orchestre de jeunes Allemands de Dunnigen.

                          Tous ceci dans le cadre des festivités du Centenaire de l’Armistice.

 

Nov 04

Le musée imaginaire de Jane Austen

Album
Dans le domaine de Pemberley, un musée imaginaire dédié à Jane Austen ouvre pour la première fois ses portes… Les visiteurs, venus de pays et d’époques différentes, se pressent dans la première salle où ils sont accueillis par Elisabeth Bennett, l’héroïne du roman Orgueil et Préjugés. Elle va les guider à travers les pièces du musée, une pour chaque roman : Orgueil et Préjugés, Raison et Sentiments, Mansfield Park, Emma, Northanger Abbey et Persuasion.

Les textes courts de Fabrice Colin permettent une immersion sensible dans l’univers littéraire de Jane Austen. Les pages richement illustrées alternent différentes approches de son œuvre : scènes-clés emblématiques des romans (bal, mariage, rencontres), scènes de genre de la société britannique au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, paysages romantiques, galeries de portraits sur fonds tapissés de brocard, compositions allégoriques…

Auteur : Fabrice COLIN
Illustratrice : Nathalie NOVI
Editeur : Albin Michel Jeunesse
A partir de la 6e
Thèmes : littérature

Oct 15

La fiesta de Mamie Pommerol

Roman
Juliette et Flo passent l’été chez leur Mamie Pommerol. Chouette, c’est sûr, mais un brin ennuyeux quand la canicule vous cloître à la maison. Heureusement, Juliette et Flo débordent d’imagination : elles vont concocter une vraie grande surprise, quelques mensonges aidant, pour offrir une fiesta digne de ce nom à la vieille dame. Quand c’est pour la bonne cause, les mensonges Pommerol sont plus géniaux que jamais !

Auteur : Valentine Goby

Editeur : Thierry Magnier

Collection : En voiture Simone !

A partir de la 6e

Thèmes : humour / famille / solidarité

Oct 10

A la rencontre des agricultrices

Dans le cadre de la semaine du goût, ce lundi 8 Octobre au Collège, Bernadette Carillon et Evelyne Perousset toutes deux éleveuses de bovins sont venues présenter leur métier aux classes de 6èmes

Elles possèdent un élevage de vaches laitières qui  élèvent leurs veaux de 2 à 8 semaines. Le bétail est ensuite envoyé à l’abattoir et vendu aux bouchers de Bourgogne.

Les élèves de 6ème ont remarqué qu’en Bourgogne, tous les produits nécessaires sont présents : viandes, fruits, légumes, produits laitiers… sauf les poissons de mer. Cette prise de conscience de la richesse de notre région s’est faite lorsque Mme Carillon et Mme Perousset  leur ont proposé  de créer un menu de Noël :

En entrée :

Vin blanc provenant des vignes de Bourgogne, l’une des agricultrices étant productrice de Crémant de Bourgogne. Cette année, elle a  récolté 40 tonnes de raisins. Le jus de cassis est également Bourguignon. Les salades au canard, pains tartinés de rillettes sont également des entrées de notre région.

En plat de résistance :

La dinde de Bresse est le plat le plus fameux accompagné des légumes de notre région.

Le fromage :

Comté (Appellation d’ Origine Contrôlée), fromage de chèvre et fromage de vache.

En dessert :

La bûche fait son entrée. Les élèves de 6ème nous ont donné la recette :

œufs de Bourgogne, farine fait avec du blé du Bourgogne, huile de tournesol, lait des vaches laitière de notre région. De quoi nous mettre l’eau à la bouche !

Les élèves ont également pu découvrir les particularités des vaches charolaises de Bourgogne. Elles ont notamment  le pelage blanc. Certaines sont inséminées (injection de spermatozoïdes). Les veaux sont déclarés puis reçoivent leur identifiant en numéro (EDE).

Maintenant parlons des b et des taureaux. Les bœufs sont castrés contrairement aux taureaux. L’une des agricultrices nous a expliqué que les bœufs sont envoyés en Italie.

Enfin cet agréable entretien s’est achevé sur un dernier conseil d’une des ces spécialistes des bons produits : moins faire confiance au BIO du supermarché (BIO étranger) et accorder son crédit  au BIO en vente directe comme sur les marchés et surtout une excellente dégustation.

DEPRIESTRE CONIN Auxanne et GESNOUIN Lauryne