Découverte du monde professionnel


Ce stage d’une durée de 5 jours consécutifs, a pour objectif de renforcer notre expérience professionnelle afin de concrétiser l’idée de la réalité du travail en entreprise que les collégiens ont. Ce passage est obligatoire dès lors que l’on est en classe de 3e, il est inclus dans le parcours d’orientation professionnelle et scolaire.
Cette année c’est du 3 au 7 février que les classes de 3e de Saint-Dominique ont pu effectuer leur stage. Globalement ce stage s’est très bien déroulé, et a permis à certains de confirmer leur future orientation professionnelle.

Sur un échantillon de 10 élèves, seulement 3 élèves sur 10 élèves ont eu beaucoup de mal à trouver leur stage dans un domaine qui leur plaisait, car les entreprises n’ont pas forcément les mêmes horaires ou ne prenaient pas les stagiaires. Hina rocha E. Conceicao :  « j’ai eu beaucoup de mal à trouver un stage dans le domaine de la médecine animale car ils ne prenaient en stage que les personnes clientes de leur entreprise »


Fanny Paillard :  « j’ai postulé dans une entreprise qui m’intéressait fortement mais ils ont mis trop longtemps à me répondre, j’ai dû me rediriger vers un milieu qui ne m’intéressait pas » 5 élèves sur 10 ont trouvé un stage dans le domaine qu’ils recherchaient (pompier, police, sous-préfecture, cabinet d’avocats)


Malgré le bon déroulement de leur stage certains élèves ont eu un décalage entre leur vision du travail en entreprise et la réalité du monde du travail. Gaspard Pericaud : « je ne voyais pas du tout le travail en entreprise comme ça, je comprends mieux pourquoi il faut que j’exerce un métier qui me plaît »

Oscar Litalien : « j’ai été agréablement surpris par l’esprit d’équipe incroyable des pompiers »

2 élèves sur 10 n’envisagent pas de faire de leur stage leur future profession : Antoine Sengel : « j’ai fait mon stage dans la police et j’ai découvert la partie administrative qui occupe la moitié de leur journée, ce milieu n’est pas en adéquation avec moi »

D’autres, en revanche, ont été confortés dans leur choix : Nino Reina : « mon stage dans la sous-préfecture m’a conforté dans ma future orientation professionnelle car je pensais qu’il ne s’occupait que de la partie militaire de la région mais finalement j’ai été surpris par la variété de ce milieu »

Une fois le stage terminé, les élèves de 3e se sont lancés sans perdre de temps dans la rédaction d’un rapport de stage. Quelques élèves ont même prévu de se servir de cette expérience pour le présenter lors de l’épreuve orale du brevet.

Noam Beddadi

Be Sociable, Share!

Les commentaires sont fermés.