Don d’organe

Lundi 1 février de 8h55 à 9h50, les 3ème 1 puis jeudi 4 février de 13h40 à 16h40, les 3ème 3, 3ème 4 et 3ème 2 ont assisté à l’intervention sur le don d’organes et de tissus, réalisée par M. Rollin, président de France ADOT71.

Après une courte fiction illustrant les étapes entre la mort céphalique (constatée par 2 EEG plats à 4h d’intervalle) et le don d’organes et de tissus, M. Rollin a repris et expliqué les grand moments et a énoncé les lois relatives à ce thème.

Il faut savoir que la législation dit que nous sommes tous des donneurs potentiels sauf si nous nous inscrivons sur le registre national des refus (refus total ou partiel). 

Le don d’organes et de tissus répond aux conditions : 

– Le consentement présumé 

– L’anonymat (numéro cristal)

– La gratuité 

– Le volontariat  

– Le respect du corps

Beaucoup d’organes peuvent être donnés, certains du vivant comme le sang, la moelle osseuse, un rein, un lobe de foie, d’autres post mortem, les poumons, le cœur, la cornée, le pancréas, l’intestin….

Les greffes nécessitent une compatibilité de tissus entre le donneur et le receveur.

Entre le moment où la mort céphalique d’un individu est confirmée et la greffe de l’organe, un délai doit être respecté, en effet la durée de vie d’un organe en dehors du corps est brève et variable :  4h pour le poumon, 4h pour le cœur, jusqu’à 36h pour les reins, 6h pour le foie,16h pour le pancréas ….

 Les équipes de coordination des hôpitaux donneurs et receveurs doivent s’entendre et se déplacer pour récupérer l’organe à greffer en un temps bref.

Les greffes sauvent aujourd’hui de nombreuses vies certes mais encore trop de patients en attente de greffe ne sont pas greffés et décèdent, faute de connaissances des volontés des personnes sur le don d’organes et de tissus. 

D’où l’intérêt d’en parler autour de soi : entre vous, en famille.

Agnes Perreaud

Be Sociable, Share!

Les commentaires sont fermés.