La sortie des 6°1 à la bibliotheque municipale

Accompagnés de leur professeure de français Mme Badet, les 6°1 sont allés à la bibliothèque municipale le 4/03  pour avoir un avant-goût de la pièce de théâtre  consacrée à Mobi Dick .

 

Journaliste : ce matin, vous avez emmené les 6°1 à la bibliothèque municipale pour travailler sur Mobi Dick, est-ce une œuvre que vous avez déja étudiée en classe ?

Mme Badet : non jamais, c’est une première expérience, c’est une œuvre notamment difficile, j’ai longtemps hésité avant de la faire avec une classe de 6ème.

Journaliste : pendant combien  de temps avez-vous étudié cette œuvre en classe ?

Mme Badet : en fait, toute ma progression annuelle tourne autour de cette œuvre, c’est- à dire- que c’est un fil conducteur depuis le mois de septembre jusqu’au mois de mai : l’imaginaire de la bête monstrueuse, la bête maritime tapie au fond des océans est ce qu’on appelle en littérature un « leïtmotiv »,  c’est une sorte de fil rouge, un motif littéraire. La bête maritime hante l’imaginaire. On a donc commencé au mois de septembre en poésie en passant par les récits mythologiques et les mythes fondateurs.

Journaliste : comment s’est passée votre sortie à la bibliothèque ?

Mme Badet : il y avait toute la classe de 6°1, soit 20 élèves ; nous étions avec deux documentalistes et deux bibliothécaires. Ils nous ont lu des passages de Moby Dick et on a vu un extrait du film. Les passages, qui nous ont été lus ont déjà été étudiés  en classe.

Journaliste : vous pensez que cette activité a plu à vos élèves ?

Mme Badet : oui bien sûr  car c’est une œuvre passionnante et cette visite à la bibliothèque nous a permis de nous rafraîchir la mémoire : les élèves se sont rendus compte que c’est une œuvre qui a inspiré beaucoup d’auteurs de bandes-dessinées, dessinateurs d’albums, des pop-up  mais aussi le théâtre. On peut quasiment  considérer cette œuvre  comme une œuvre mythique, ce qui est paradoxal quand on sait que son auteur Herman Melville est mort à 72 ans dans la plus grande pauvreté ! D’ailleurs il y a un film qui est sorti en début d’année dont le titre est « Au cœur de l’océan » et qui parle du naufrage du  » Péquod »  qui a inspiré la véritable histoire de Moby Dick.

Journaliste : et  la suite de ce projet?

Mme Badet : la suite de ce projet, c’est la représentation théâtrale au mois de mai et pour beaucoup d’élèves , ce sera UNE  première fois. Cette sortie théâtrale sera en quelque sorte le point d’orgue de ce projet. Ensuite nous étudierons le thème du monstre marin dans les textes de la Bible et dans l’Odyssée  ainsi que de nombreuses références mythologiques .

Gauthier Guillaume


Bibliothèque par St_Dominique

 

 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.