Sport séquestré ! Mais pas annulé…


En cette période de confinement, tout le monde est enfermé, ce qui provoque un changement des habitudes, les gens recherchent alors un moyen d’évasion intérieur, le sport en est un. Ce loisir a été pratiqué, certains l’utilisent pour se vider la tête, pour d’autres c’est un temps de réflexion.

Étant confinées, certaines personnes dessinent, d’autres lisent, ou encore écrivent des poèmes… tous sont des moyens d’évasions, libérant nos journées et nous faisant voyager intérieurement. Le sport est un de ces moments, qui comme les autres, permet de se détendre et « d’évacuer » notre vécu intime, il permet de s’évader du stress du travail, de toutes les routines familiales, des nouvelles technologies, nous déconnecte du monde de l’industrie, « le sport nous détache du monde du travail », dit Sylvie GRUSZCZYNSKI, basketteuse professionnelle, car il sécrète des endorphines qui calment.

Christophe Lemaitre, double médaillé d’or aux jeux olympiques et sacré champion du monde junior, détenant le  record de France du 200m s’entraîne en forêt avec son coach, il dit que le sport le détache de la réalité difficile du confinement. Comme tous les grands sportifs, il dispose de dérogations supplémentaires pour pratiquer sa passion. En somme, comme les grands champions n’ont plus de compétitions, ils se rapprochent plus de l’objectif premier du sport, donc de l’évacuation du stress et de l’entretien physique.

Pour la majorité d’entre nous, le sport est un moyen d’oublier la journée passée, de se concentrer sur sa pratique et de n’avoir en tête que l’instant présent. Le sport créé des interactions avec la nature, il nous fait prendre un nouvel air, par exemple, il est une des seules possibilités d’aller dehors, particulièrement pour ceux qui n’ont pas de jardin ; d’ailleurs, lorsque nous courrons, le bruit de nos pas nous détend, chacun se concentre pour avoir un souffle régulier, et l’air extérieur nous vide la tête.

Pour une autre partie, cette pratique sportive est un moment de pure réflexion, comme par exemple après une dure journée, le sport permet de se détendre et de réfléchir sereinement et de manière rétrospective à nos soucis et autres événements quotidiens.

L’activité physique permet, dans certains cas de relâcher ses émotions, d’évacuer sa colère ou au contraire de se défouler après un événement joyeux.

RENAULT-LAUTREDOUX Alban / DESCOMBIN BILLON Louis / PHILIP Jean / TROUBAT Eliot 

Be Sociable, Share!

Les commentaires sont fermés.