Fév 09

Un déporté au Collège : Mr Pernot René

 

deporte

 

Le 6 février 2017, nous avons eu l’honneur d’accueillir René Pernot. Il est venu témoigner de son douloureux parcours de déporté.

Fils de résistant à Cormatin il a été arrêté à la place de son père en 1943, il n’avait que 15 ans. Il est passé par Montluc, Compiègne, Weimar puis Buchenwald où il reste jusqu’en avril 1945.

Aux élèves de 3ème 2 puis de 3ème 1, il a raconté avec humilité, honnêteté et une touche d’humour ses années en enfer : sa déportation dans les wagons à bestiaux, son arrivée au camp, son numéro comme seule identité, le travail forcé dans une usine d’armement, la faim, le froid, le manque d’intimité.

Quand les soviétiques entrent en Pologne, les SS l’ont évacué vers Dachau dans un train à charbon. En avril 1945 les Américains délivrent le camp, il pèse 38 kilos, est blessé à la jambe et a contracté le typhus. Trop faible pour être rapatrié à Paris, il est transféré en Suisse pour être soigné. C’est là que son père vient le chercher puis qu’il rentre en Bourgogne.

Tout au long de ce poignant récit, René Pernot dit avoir eu de la chance, il affirme également que sa foi en la Vierge Marie l’a sauvé de cet enfer.

Professeur d’Histoire-Géographie