Fév 26

Des métiers au service du développement durable

L’environnement est de plus en plus pollué et la Terre va de plus en plus mal, il faut agir ! Plusieurs façons d’aider la planète, existent: on peut réduire ses déchets, réduire ses trajets en voiture et bien d’autres choses encore. Un autre moyen auquel on pense moins mais qui s’avère efficace : pratiquer un métier en lien avec le développement durable ! Dans ce domaine plusieurs métiers se présentent, certains sont très connus comme éboueurs et d’autres moins comme hydrogéologue. Dans tous les cas, le choix est vaste. Ainsi les hydrogéologues sont des spécialistes des eaux souterraines. Ils/elles interviennent pour résoudre des problèmes de  ressources en eau, exploiter des nappes aquifères et protéger la qualité des eaux et des sols contre toute pollution.

On peut aussi faire un métier dans le domaine du traitement des déchets : être recycleur (agent des filières de valorisations des déchets)  par  exemple. Le professionnel analyse la quantité et la qualité de certains matériaux, et en assure le recyclage. Ce métier est de plus en plus pratiqué et demande des compétences techniques et commerciales (il faut savoir ce qui est récupérable, à quelle échelle, pour en faire quoi et négocier les contrats). Il faut une très bonne connaissance des matériaux et de leurs techniques de transformation. Un autre métier peu connu : ingénieur en biotechnologie. L’ingénieur coordonne une équipe pour livrer des produits biotechnologiques conformes au plan de production qu’il a établi. Il met en place des mesures de sécurité, il contrôle l’état des machines, il s’assure de l’approvisionnement de matières premières. Il veille au respect des normes d’hygiène de sécurité et de qualité… Il joue un rôle important dans l’agroalimentaire, la pharmacie et la cosmétique, il doit avoir un très bon relationnel et un bon sens de l’organisation. Pour pratiquer ce métier il faut avoir minimum un bac plus 5.

Les professions en lien avec le développement durable sont nombreuses et variées et ne se limitent pas simplement  à ceux de cet article. Peut être trouveras-tu ton futur métier ? Pour te renseigner consulte les sites appropriés via Esidoc et rencontre un conseiller en orientation.

BOBIN Lennie, FRIZOT JulietteL, ASSANDRE Artémise, MOULIN Lily

Fév 25

L’esprit écologique à Saint Dominique

Le collège Saint Dominique a mis en place plusieurs actions écologiques dans ses murs afin de sensibiliser, dès la sixième, les élèves à la question de l’environnement et de sa préservation.

Pour commencer l’établissement a créé un atelier nature qui se déroule le lundi à la pause méridienne, au laboratoire, avec madame Perreaud et madame Triai, professeures de SVT. Dans cet atelier les élèves ramassent les papiers dans les poubelles à papier présentes dans chaque salle de classe pour les recycler en faisant notamment  des carnets. Ils font aussi un jardin écologique avec du compost. Dans le collège se trouvent également des boites pour recycler les stylos, les piles et batteries, les téléphones portables, les cartouches d’encre, et un conteneur pour les bouchons en plastique. Les bénéfices de la collecte des cartouches d’encre serviront à financer des projets pédagogiques. À la cantine les élèves sont invités à trier leurs déchets et peuvent éventuellement demander leur plat en plus petite quantité pour moins gaspiller. Pour finir, ils utilisent des iPad et les professeurs proposent souvent des copies recto-verso pour limiter l’usage du papier. Après tout, ce sont avec de petits gestes qu’on finit par gagner de grandes causes, non ?

Camille Dumas, Rose Béjot, Eloïse Bailly, Théo Nardin


Fév 24

Se familiariser avec le « développement durable »

La notion de  « développement durable » est souvent associée au thème de l’écologie. On entend souvent cette expression utilisée dans les médias. Mais quelle en est sa définition exacte?

Et comment les générations futures vivront si aujourd’hui les hommes ne font rien pour sauver la planète ?

Chaque être vit en interaction avec son environnement, c’est-à-dire avec  tout ce qui l’ entoure. Les arbres, les fleuves, les animaux, les forêts ou les montagnes. C’est une notion qui concerne tout le monde. Il est très important de faire attention à l’environnement et de préserver la nature pour que la planète reste belle. C’est ça qu’on appelle le « développement durable » !

Si on ne fait rien la future génération vivra dans les ordures et la terre sera dévastée comme dans le scénario catastrophe  décrit dans la  nouvelle « La Grande Décharge » écrite par Rita Kraus, et publiée pour la première fois en 1972 dans le journal Le Monde

Le développement durable doit répondre aux besoins présents des gens, sans que cela empêche les générations du futur de répondre aux leurs !

Dans cette optique, il repose sur trois piliers :

Adopter un modèle économique sans préjudice pour l’environnement et le social.

Réduire les inégalités entre les individus pour que chacun puisse satisfaire ses besoins en matière de logement, alimentation, santé, éducation…

Préserver les ressources naturelles sur le long terme.

Tout le monde est concerné et chacun à son niveau doit contribuer au développement durable en respectant ces grands principes :

La solidarité pour que tout le monde puisse profiter des ressources de la Terre.

Le principe de précaution pour agir de façon responsable et en prenant en compte les risques.


La responsabilité de chacun, du simple citoyen aux grands groupes industriels.

La participation de chacun sans distinction sociale

Il faut en priorité limiter au maximum nos émissions de CO2. Au niveau international, de nombreux pays ont signé des conventions et des accords pour s’engager à réduire leur impact Et chaque citoyen  doit adopter les bons réflexes au quotidien : éviter le gaspillage, réduire sa consommation d’énergie, utiliser des appareils économes, consommer de façon de responsable, éviter les transports polluants, privilégier les produits de saisons, etc. Il n’est pas encore trop tard et chacun peut agir pour limiter le réchauffement climatique, agir pour que les générations futures puissent profiter demain de cette belle planète.

Fév 23

Le développement durable au CDI

Du 22 février au 5 mars vous pourrez découvrir au CDI l’exposition d’Arthus Bertrand, 17 photos illustrant les 17 objectifs de l’EDD.

Dans cet esprit, la classe de 5ème3 à travaillé sur le projet d’une maison écologique


Vous découvrez chaque jour de la semaine, un article réalisé par cette classe qui est aussi la classe presse de l’établissement.

Véronique Guyon

Fév 23

L’Art de ne pas être des moutons

Yvon et P’tit Louis n’ont pas la même vision du monde. Le père d’Yvon est paysan – ou plus exactement exploitant agricole : c’est un chef d’entreprise fier de sa terre, de ses gros tracteurs, de ses beaux fusils de chasse… et de sa grange pleine de produits phytosanitaires. Le père de P’tit Louis, lui, est ouvrier à l’usine du coin et travaille toutes les nuits… ce qui laisse au jeune garçon tout le loisir de s’intéresser aux activités mystérieuses d’un groupe d’activistes qui squatte près de chez lui.
Pourtant, les destins d’Yvon et de P’tit Louis vont se croiser, et chacun va apprendre, à sa manière, l’importance de savoir, parfois, désobéir aux règles.
Roman
A partir de la 4e
Thèmes : Ecologie

Auteur : Christophe LEON
Editeur : Le Muscadier
N

R
LEO

Fév 08

Don d’organe

Lundi 1 février de 8h55 à 9h50, les 3ème 1 puis jeudi 4 février de 13h40 à 16h40, les 3ème 3, 3ème 4 et 3ème 2 ont assisté à l’intervention sur le don d’organes et de tissus, réalisée par M. Rollin, président de France ADOT71.

Après une courte fiction illustrant les étapes entre la mort céphalique (constatée par 2 EEG plats à 4h d’intervalle) et le don d’organes et de tissus, M. Rollin a repris et expliqué les grand moments et a énoncé les lois relatives à ce thème.

Il faut savoir que la législation dit que nous sommes tous des donneurs potentiels sauf si nous nous inscrivons sur le registre national des refus (refus total ou partiel). 

Le don d’organes et de tissus répond aux conditions : 

– Le consentement présumé 

– L’anonymat (numéro cristal)

– La gratuité 

– Le volontariat  

– Le respect du corps

Beaucoup d’organes peuvent être donnés, certains du vivant comme le sang, la moelle osseuse, un rein, un lobe de foie, d’autres post mortem, les poumons, le cœur, la cornée, le pancréas, l’intestin….

Les greffes nécessitent une compatibilité de tissus entre le donneur et le receveur.

Entre le moment où la mort céphalique d’un individu est confirmée et la greffe de l’organe, un délai doit être respecté, en effet la durée de vie d’un organe en dehors du corps est brève et variable :  4h pour le poumon, 4h pour le cœur, jusqu’à 36h pour les reins, 6h pour le foie,16h pour le pancréas ….

 Les équipes de coordination des hôpitaux donneurs et receveurs doivent s’entendre et se déplacer pour récupérer l’organe à greffer en un temps bref.

Les greffes sauvent aujourd’hui de nombreuses vies certes mais encore trop de patients en attente de greffe ne sont pas greffés et décèdent, faute de connaissances des volontés des personnes sur le don d’organes et de tissus. 

D’où l’intérêt d’en parler autour de soi : entre vous, en famille.

Agnes Perreaud

Fév 07

Une journée bien remplie à l’internat


Après le ménage de fond dans les chambres les collégiens avaient rendez vous avec l’équipe d’Unis Cité pour une projection de 2 courts métrages, accompagnés de pops corn.

Le soir comme à chaque fin de période les internes collégiens et lycéens avaient une soirée de prévue. Les élèves se sont mis par équipes 4 au total et avaient des énigmes à trouver (6 en tout) et ils devaient à chaque fois retrouver des pays en déchiffrant des codes ou en faisant preuve d’agilité

Hier c’était un Escape Game programmé par Chloé, surveillante d’internat. Certains se sont montrés très performants en trouvant les codes très rapidement pour d’autres, Chloé a du les aider un peu et au final  tout le monde a pu trouver les réponses et découvrir les 7 destinations. Pour déterminer l’équipe gagnante il fallait découvrir une carte cachée à l’extérieur où figurait les noms des 7 pays. Les élèves se sont dirigés à l’extérieur de l’internat pour tenter de retrouver cette carte et l’équipe numéro 2 emmenée par Smahane a trouvé la carte en premier.

Les élèves se sont bien prêtés au jeu, l’occasion de partager ensemble une soirée et de jouer en équipe.Un grand merci à Chloé pour la préparation et la mise en place de cette activité à Isabel et Magali pour l’encadrement.

Bonne vacances à tous et rendez-vous à la rentrée pour d’autres activitésPour les collégiens la reprise des activités commencera par une séance de cinéma à l’internat avec l’équipe d’Unis Cité.

Magali

Fév 07

ChalonTV au CDI

Mardi 2 février, enregistrement au CDI des voix de : Si je reviens un jour, les lettres retrouvées de Louise Pikovsky. L’association Livralire enregistre en ce moment deux des huit albums de la sélection 123 Albums 2021 en partenariat avec Chalon TVinfo.

C’est au CDI du Collège que l’enregistrement des voix secondaires a eu lieu avec la participation de 3 élèves de 4ème3 : Rose, Maël et Victor, des élèves très investi dans ce projet depuis l’an passé avec la sélection précédente. La suite de l’enregistrement se fera au studio de ChalonTVinfo le jeudi 8 février avec deux autres élèves Mara et Albane ainsi que Mmes Laurence Wgeux et Véronique Guyon, professeurs de l’établissement ainsi que des membres de l’association Livralire

 Véronique Guyon

Fév 04

Portes ouvertes virtuelles

En janvier 2021 devaient avoir lieu les portes ouvertes du collège Saint-Dominique. Malheureusement, en raison du coronavirus, elles ont été annulées. Alors que l’évènement semblait fortement compromis, une solution a été pensée : des portes ouvertes… virtuelles !

Cette idée originale n’a pas tardé de paraître sur le site. Les parents qui veulent visiter l’établissement peuvent le faire, et simplement ! Quand ils appuient sur les flèches, ils sont guidés dans les différents lieux du collège: les trois étages, le CDI, la salle de technologie, la vie scolaire… Les « visiteurs » voient les activités dans chaque endroit. Des images, des vidéos, des éléments interactifs montrent ce que les élèves font et vivent au sein de l’établissement. Les parents peuvent même découvrir à quoi ressemblait le collège dans les années antérieures. C’est L’application Genially qui a permit à Mme. Lemaignen, professeur d’histoire-géographie, de réaliser cette visite guidée qui permet d’être plongé dans le quotidien des collégiens.

Charlotte Gostomski 5e3